/widgets.js";var sz=d.getElementsByTagName(s)[0];sz.parentNode.insertBefore(z,sz)}(document,"script","zb-embed-code"));
UXdrivers
Profil Tesla Model 3
Profil Tesla Model 3

Tesla Model 3 : Bientôt en France !

Tesla a commencé l’exposition de sa Model 3 dans les différentes succursales de la marque un peu partout en Europe et donc en France. Nous sommes partis à sa rencontre à Lyon dans la succursale de Saxe.

Dès notre arrivée il y avait déjà un peu de monde, une dizaine de personnes, c’est plus que je ne l’imaginais étant donné l’heure à laquelle nous sommes arrivés, aux alentours de 14h30. Le flux de personnes n’a pas vraiment désempli durant l’heure et demie où nous y étions.

On pouvait voir un réel attrait pour cette voiture. La plupart du temps c’était de la curiosité. Mais il y avait des personnes intéressées pour un éventuel achat et quelques personnes qui avaient déjà réservé leur Model 3 il y a 2 ans (1000€ remboursables en cas d’annulation pour la réservation). C’était la première fois qu’ils pouvaient voir la voiture en vrai.

La rencontre

Face avant Tesla Model 3
Face avant Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

Importée des USA

La première chose que j’ai remarquée, c’est que c’est un véhicule importé des USA. On pouvait voir quelques spécificités de ce marché comme les lumières oranges à l’avant du véhicule ou bien encore la prise électrique qui ne correspond pas aux nouvelles normes européennes qui obligent l’utilisation d’une prise CCS (Combined Charging System) permettant de ne plus être limité aux chargeurs Tesla.

Prise Tesla Model 3 USA
Prise Tesla Model 3 USA | Source : UXdrivers.fr
Prise CCS Tesla Model 3
Prise CCS Tesla Model 3 | Source : Tesla.com

Un autre petit détail a quand même retenu mon attention. Il y avait un gros écart de carrosserie entre la porte et l’aile arrière, de l’ordre de 1cm. Je me demandais vraiment comment la porte pouvait s’ouvrir avec un écart aussi gros. J’aurais bien mis la faute sur un véhicule de pré-série mais étant donné que c’est un véhicule importé et qui est déjà vendu depuis plus d’un an aux USA, je trouve ça vraiment limite.

Design extérieur

Alors, je ne vais pas tourner autour du pot mais clairement le design, ok c’est une histoire de goût, mais là franchement c’est pas folichon. On est tous plus ou moins d’accord là-dessus. D’une manière générale la voiture n’est pas moche : le profil est joli mais la malle (coffre) est courte, l’arrière est quant à lui plutôt réussi.

Face arrière Tesla Model 3
Face arrière Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr
Profil Tesla Model 3
Profil Tesla Model 3 | Source : Tesla.com

Passons à l’arme du crime… la face avant. Clairement je ne sais pas ce qui est passé par la tête des designers ! La Model S a un design très “sensuel”, absolument magnifique, notamment l’avant. Ici on a l’impression que chaque voiture est vendue après avoir fait un petit crash test. L’avant est tout aplati. 

Face avant sans calandre Tesla Model 3
Face avant sans calandre Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

Plus je la regarde et plus j’ai l’impression d’y voir un Persan, la race de chat, avec leur tête aplatie.

Chat Persan
Il y a comme un air de ressemblance…

Restons sérieux. Comme sur l’ensemble des véhicules de Tesla, on retrouve des poignées encastrées dans les portes. Contrairement à la Model S et la Model X (que nous avons testée ici), les poignées sont ici “manuelles” c’est-à-dire qu’elles ne sortent pas de la carrosserie comme sur une Model S ou ne sont pas tactiles comme sur le Model X. Il faut appuyer sur l’extrémité pour la faire sortir pour pouvoir ensuite la tirer et ouvrir la porte. L’ouverture est électrique et pas mécanique comme on a l’habitude de le voir.

Poignées intégrées Tesla Model 3
Poignées intégrées Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

On a eu beaucoup de mal au début à utiliser les poignées sans que les personnes autour de nous jugent de notre nullité. Après un petit entrainement l’ouverture devient plus aisée mais je ne suis pas fan à 100%.

Toit en verre

On retrouve un haut entièrement vitré, vraiment entièrement, et c’est très impressionnant ! Etant donné qu’il est très sombre du fait qu’il filtre 99% des UV,  on a l’impression que le toit est tout simplement noir et non pas en verre, il est presque impossible de voir au travers.

Toit tout en verre Tesla Model 3
Toit tout en verre Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

Nous y reviendrons dès que nous aborderons l’aspect intérieur car c’est à l’intérieur que l’on en profite le plus. En tout cas comme sur toutes les Tesla, l’isolation acoustique et thermique est excellente donc je ne pense pas qu’il y ait des problèmes avec ce toit. Si ce n’est que si il y a un impact, c’est Carglass qui sera content. Bien que le toit soit en 3 parties, la vitre arrière est quant à elle vraiment très grande, ce qui risque de coûter cher à remplacer.

Par contre, le point négatif de ce toit, ce sont les barres de toit. Impossible d’y installer un modèle standard. Il aura fallu attendre plus d’un an aux USA pour que les client puissent profiter de cet accessoire. On espère que ce sera plus rapide sur le marché européen.

Coffre

Avec la Model 3, aucune possibilité d’ajouter une 3ème rangée de sièges comme sur la Model S ou la Model X. Contrairement aux deux autres qui ont des hayons (la fenêtre arrière s’ouvre avec la malle du coffre), ici on a seulement une malle. C’est une contrainte technique due au toit  et notamment sa partie arrière car la vitre remonte jusque sur la moitié du toit. Cela dit l’ouverture reste très originale et je ne pense pas en avoir déjà vu des comme ça. C’est un mélange entre un hayon et une malle. L’avantage est que l’ouverture est très grande ce qui facilite l’accès, notamment pour les grandes personnes.

Coffre Tesla Model 3
Coffre Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr
Ouverture coffre Tesla Model 3
Ouverture coffre Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

Le coffre en lui même est vraiment grand compte tenu de la taille de la voiture et de l’habitabilité aux places arrières ! Il n’est pas très haut mais très profond avec une contenance de 500 litres. Compte tenu que les batteries sont dans le plancher et qu’il n’y a pas de roue de secours, on a aussi un gros rangement sous le coffre.

Rangement sous le plancher
Rangement sous le plancher du coffre | Source : UXdrivers.fr

Ne pas oublier que électrique oblige, il y aussi un joli petit coffre à l’avant pour mettre une valise.

Technologies extérieures

La Tesla Model 3 n’est pas en reste question technologies embarquées. On retrouve les phares matriciels pour une meilleure visibilité et plus de confort pour le conducteur et les autres usagers de la route. 

Phares matriciels Tesla Model 3
Phares matriciels Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

Tesla oblige, et ce qui fait bonne réputation à la marque, la Model 3 est bien sûr autonome, au même niveau que les autres modèles, c’est à dire de niveau 3.

Système autonome Tesla
Système autonome Tesla | Source : Tesla.com

La révolution intérieure

On va maintenant parler de ce qui nous intéresse le plus, ce qui peut, vous, vous intéresser le plus mais aussi ce qui risque de vous faire détester ou adorer cette voiture.

La dernière innovation intérieure était signée Peugeot avec un tout petit volant et des compteurs placés assez haut. Aujourd’hui c’est Tesla qui propose son innovation d’intérieur. Une image devrait suffire pour vous l’expliquer :

Intérieur Tesla Model 3
Intérieur Tesla Model 3 | Source : Tesla.com

Comme on peut le voir, l’intérieur est très épuré. A l’heure où les marques multiplient les écrans, Tesla n’en met qu’un seul, mais un gros. Pareil pour les boutons, le volant en est dépouillé : il reste 2 molettes cliquables dont on parlera plus tard.

Avant de parler plus précisément de l’intérieur, parlons d’une chose que j’ai abordée plus tôt, le toit vitré. Ce dernier apporte énormément de lumière à l’intérieur de l’habitacle et donne l’impression d’être dans un intérieur plus grand qu’il ne l’est. Encore une fois Tesla va à contre-courant de ce qu’on trouve aujourd’hui chez d’autres marques qui elles, privilégient des pavillons de toit noir qui donnent une impression d’enfermement, mieux vaut ne pas être claustrophobe. On n’a pas cette sensation désagréable avec la Model 3.

Toit vitré Tesla Model 3
Toit vitré Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr
Toit vitré Tesla Model 3
Toit vitré Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

Personnellement ce toit est pour moi une des grosses plus-values qui pourraient me faire choisir ce véhicule mais ce n’est pas tout.

Un écran pour les gouverner tous

L’autre point qui peut me faire choisir ce véhicule c’est l’écran. De prime abord j’étais assez sceptique quant à l’utilisation d’un seul écran qui rassemble l’ensemble des fonctions, la vitesse également. Mais quand on est installé on se retrouve dans une position très naturelle avec une bonne visibilité sur l’écran en vision périphérique et donc sur la vitesse. Cela dit, quand on y réfléchit un peu,  est-ce qu’on a vraiment besoin de voir clairement sa vitesse ? Le véhicule est autonome, capable de gérer sa vitesse, la limiter… Donc au final même si ce n’est pas naturel de regarder sur sa droite pour voir la vitesse, on rentre dans une ère où nos habitudes changent et vont drastiquement évoluer.

Interface

Comme je l’ai déjà dit lors de notre essai de la Model X, Tesla est pour moi la marque qui fournit la meilleure interface que ce soit en terme de graphisme, d’utilisation, de facilité et de réactivité. Et d’autant plus avec cette Model 3 équipée de la nouvelle interface et de l’écran orienté en mode paysage. C’est du bonheur à utiliser, on a l’impression d’utiliser un smartphone ou une tablette haut de gamme. Toutes les marques doivent s’en inspirer. Et si Tesla arrive à proposer un écran et une interface d’une telle qualité pour environ 37000€ (tous les prix ne sont pas encore connus), toutes les marques peuvent aussi le faire sur des véhicules à des tarifs similaires. 

Écran Tesla Model 3
Écran Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

Bien sûr l’écran bascule automatiquement en mode nuit remplaçant le blanc par du noir ce qui permet d’émettre le moins de lumière possible pour ne pas déranger la vision du conducteur.

Parlons maintenant des boutons sur le volant, à quoi servent-ils ? Ces boutons/molettes permettront de régler les rétroviseurs en passant d’abord par les paramètres sur l’écran, mais aussi les réglages audio, la saisie vocale qui d’ailleurs est bien moins bonne que sur les Model S et X, mais aussi plus bizarrement les phares. Concernant cette dernière fonctionnalité, je vous avoue ne pas avoir trop compris. Normalement les phares sont réglés
automatiquement en fonction de l’assiette de la voiture. Mais là nous pouvions régler la hauteur des 2 feux séparément, je n’ai pas trouvé ça top niveau sécurité. C’est peut-être lié au marché américain étant donné que la voiture est importée. Ou sinon cela permet peut-être, quand le véhicule est arrêté, d’éclairer une zone souhaitée comme lors d’un pique-nique nocturne… Je ne sais pas, j’essaie de comprendre.

Ambiance intérieure

A l’intérieur, l’ambiance est très zen. On retrouve du bois avec de l’aluminium et des lignes très pures et tendues, tout en rondeur. On retrouve de l’alcantara sur les portes ce qui apporte de la douceur. C’est très chaleureux.

Tableau de bord Tesla Model 3
Tableau de bord Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

Tesla a été intelligent et a profité de la disparition des compteurs et d’un extrême dépouillement pour intégrer une grille de ventilation invisible qui parcourt toute la largeur de la planche de bord.

Aération camouflé Tesla Model 3
Aération camouflée Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr
Buses de ventilation Tesla Model 3
Buses de ventilation Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

Le résultat est très bon que ce soit stylistiquement ou fonctionnellement. Le flux d’air est puissant et on peut le moduler comme on le souhaite via l’écran.  C’est très simple et on profite d’une animation magnifique.

Les passagers à l’arrière profitent aussi de la climatisation, malheureusement pour eux elle n’est pas réglable… Mais ils peuvent profiter de 2 ports USB, c’est mieux que rien.

Climatisation arrière Tesla Model 3
Climatisation arrière Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

Le confort

Si je devais trouver un défaut à cette voiture sur la partie intérieure, je dirais que ce sont les sièges, il fallait bien faire une concession quelque part. Attention, je ne dis pas qu’ils sont mauvais, bien autre contraire, mais ils sont très fermes, la quantité et la densité de la mousse n’est pas aussi bonne que dans une Model S ou Model X, c’est un peu le jour et la nuit. Cela dit, je me suis rendu compte de cela juste après être sorti des sièges d’une Model S, avant ça les sièges de la Model 3 me paraissaient bien confortables. Sinon leur design n’est pas en reste et reprend celui des Model S et Model X, à l’arrière également.

Sièges arrière Tesla Model 3
Sièges arrière Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

Je viens de me rendre compte en mettant la photo juste au-dessus qu’il y a encore un défaut de fabrication sur ce modèle, décidément… On peut voir que le joint vers la vitre est mal appliqué. Je ferme cette parenthèse.

Les passagers arrière peuvent aussi profiter d’un petit accoudoir avec de la place pour les sodas. Faut pas oublier que Tesla c’est l’Amérique.

Accoudoir sièges arrière Tesla Model 3
Accoudoir sièges arrière Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

La place centrale, même dans cette voiture, reste à donner à celui que l’on aime le moins. Bien que, du fait que ce soit une voiture électrique, il n’y a pas de tunnel de transmission qui nous empêche de mettre nos pieds comme on le veut. Il aura peut-être mal aux fesses et au dos, mais pas aux pieds.

Ce qui m’a marqué également à l’intérieur, c’est qu’il n’y a aucune poignée pour ouvrir les portes. Tout se passe par un bouton qui va ouvrir la porte électriquement avec une petite impulsion.

Contre porte Tesla Model 3
Contre porte Tesla Model 3 | Source : UXdrivers.fr

Le petit bouton magique est situé sur le haut de la poignée, où il y a le trait blanc lumineux. L’autre bouton en bas de la poignée permet d’ouvrir ou fermer la fenêtre.

Autonomie et prix

La Tesla Model 3 proposera deux autonomies : 345 km pour la version standard et 500 km pour la version autonomie étendue. Les deux données respectent le nouveau cycle WLTP qui promet des mesures très proches de la réalité.

Aujourd’hui pour le marché français, nous connaissons seulement un prix de 53 500€, bonus écologique déduit, pour la version autonomie étendue et transmission intégrale. La version Performance sera vendue 64 300€. C’est presque le même prix qu’aux USA. On peut alors espérer un premier prix pour l’entrée de gamme de 37 000€ bonus écologique déduit selon mes estimations.

Les premières livraisons sont attendues pour Février 2019. Les premiers clients français seront ceux ayant réservé leur Model 3 déjà 2 ans à l’avance après un premier dépôt de 1000€.

Roman Fougerolle

2 commentaires

    • Oui bien sûr, le Cx est d’autant plus important sur un véhicule électrique. Là où je voulais en venir, c’est que c’est loin d’autre aussi bien fait qu’une Model S en terme de design. Cela dit, ça reste une histoire de goût.

      Merci pour les barres de toit ! Le conseiller Tesla m’avait dit qu’elles ne seraient pas disponibles… Je vais corriger ça.

Suivez UXdrivers sur Twitter !

Recevez nos derniers articles par mail !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Vous voulez savoir qui se cache derrière UXdrivers ?

Suivez-nous !

Ne manquez plus nos articles en nous suivant sur nos différents réseaux sociaux.