/widgets.js";var sz=d.getElementsByTagName(s)[0];sz.parentNode.insertBefore(z,sz)}(document,"script","zb-embed-code"));
UXdrivers
intelligence artificielle

Intelligence artificielle : l’assistant vocal débarque dans les voitures

Je me souviens avoir été impressionnée par la démonstration faite sur le stand de BMW de leur assistant vocal sur écrans géants. Cette option sera en effet disponible sur la nouvelle série 3. C’est pourquoi, je voulais partager ce sujet avec vous.

BMW série 3 | source: www.lepoint.fr

D’abord sur nos smartphones, les intelligences artificielles telles que Siri, Ok Google ou encore Alexa ont conquis nos maisons. Elles arrivent maintenant dans nos voitures.

La voix est en effet le meilleur moyen pour interagir avec la voiture en gardant les mains sur le volant et les yeux sur la route. C’est plus pratique et surtout plus sûr pour le conducteur, mais aussi pour les passagers et les autres utilisateurs de la voie publique. Lors de notre essai de la Tesla model X, nous avons eu l’occasion de tester la commande vocale pour le GPS ou encore le choix de la musique. Il est vrai que c’est agréable de pouvoir commander sa voiture et rester concentrée sur la route. Très bientôt, il suffira de dire “j’ai froid!” pour que le chauffage se mette en route dans votre voiture.

Les collaborations

Vous connaissez très certainement les assistants vocaux des Google, Apple ou encore Amazon. Certains constructeurs, comme Seat, Ford ou encore Toyota, ont décidé de travailler avec eux. On se souvient d’ailleurs que Renault a signé un partenariat avec Google, et que, par conséquent, Qwant a refusé de venir sur leur stand au mondial de l’auto.

En revanche, d’autres constructeurs ont décidé de s’adresser à d’autres entreprises pour concevoir leur propre assistant vocal. Ces derniers sont mieux adaptés aux besoins du conducteur, différents de ceux de la maison. C’est pourquoi Mercedes-Benz annonce MBUX (Mercedes-Benz User Experience) développé par Soundhoud. L’entreprise est aussi en collaboration avec le groupe PSA. Au contraire, BMW a choisi Nuance, qui a entre autres participé au développement de Siri et de SVoice l’assistant de Samsung.

un assistant vocal | source : www.challenges.fr

Toujours plus loin…

De manière générale, les assistants vocaux font de moins en moins d’erreurs de réponse grâce au deep learning. Ils gagnent en intelligence au fil du temps, et mémorisant les demandes précédemment formulées. Aujourd’hui ces intelligences artificielles se rapprochent de plus en plus de la réflexion humaine grâce à la technologie de réseau de neurones. En effet, ils ne réagissent plus seulement à des mots-clés, mais peuvent comprendre des phrases simples. Il leur est encore compliqué de comprendre “Trouve moi un fast food qui ne soit ni un McDonald’s ni un Burger King !”.

Pour ou contre?

Pour une réponse des plus pertinentes de la part de l’assistant, il faut avoir récolté un maximum de données possible. Eh oui, encore une nouvelle façon de récolter des données. Mais ne voyons pas le mal partout, ces données utilisées à bon escient participent à notre confort de vie. Que pensez-vous de la vision futuriste de Nuance?

Lucile Henriot

Votre commentaire

Suivez UXdrivers sur Twitter !

Recevez nos derniers articles par mail !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Vous voulez savoir qui se cache derrière UXdrivers ?

Suivez-nous !

Ne manquez plus nos articles en nous suivant sur nos différents réseaux sociaux.