UXdrivers
Pistolet E85 Bioéthanol

Prix des carburants : Le superéthanol E85 est-il la solution ?

Je pense que vous avez déjà certainement vu des petits gilets jaunes sur les tableaux de bord de certaines voitures. Mais si, vous savez, ces petits gilets qui normalement servent à se protéger si l’on doit sortir de son véhicule pour être visible.

Signe de la manifestion du 17 Novembre : Gilet jaune
Signe de la manifestion du 17 Novembre 2018 : le gilet jaune |
Crédit : Johan BEN AZZOUZ

Et bien ces derniers temps, ils sont très utiles visiblement ! Pourtant il n’y a pas spécialement plus d’accidents, ni même de voitures en panne. Mais qu’est ce qui pourrait bien pousser les gens à les sortir aussi soudainement ?

Bon, vous ne l’aurez pas manqué, mais faire un plein d’essence, ça commence à coûter cher, très cher. Et c’est bien pour ça que des petits gilets jaunes apparaissent un peu partout dans les voitures pour contester la taxation et donc la hausse des prix des carburants.

Si vous êtes fan de gilets jaunes, je vous invite le 17 novembre à sortir dans la rue, il y aura un beau défilé dans toute la France ! Sinon les chaînes d’informations feront les déplacements pour vous.

Mais chez UXdrivers, on n’est pas là pour vous dire si cette manifestation est justifiée ou pas, on est là pour trouver des solutions !

Légalisation des kits Bioéthanol E85

Jusqu’au premier trimestre 2018, il était illégal de rouler au bioéthanol si sur la carte grise il n’était pas indiqué que la source d’énergie du véhicule était le bioéthanol (FE sur la carte grise, rubrique P3). En effet, pour transformer son véhicule il fallait passer par l’ajout d’un boîtier électronique “illégal” selon la loi.

Concrètement, seulement une petite poignée de véhicules capables de rouler au bioéthanol, sans ajout d’un boîtier, étaient vendus par le constructeur.

Quelques conditions à l’utilisation

Boitier Bioéthanol FlexFuel
Boîtier Bioéthanol FlexFuel | Source : Flexfuel-company.com

Malgré la légalisation de ces boîtiers, l’installation n’est pas autorisée pour tous. Aujourd’hui pour installer en toute légalité ce boîtier électronique dans le moteur et pour pouvoir rouler avec ce carburant d’origine végétale, il faut répondre à plusieurs critères :

Premièrement il faut que ce soit un moteur essence et non diesel. Deuxièmement, Il faut respecter la norme d’émission européenne Euro 3 qui est entrée en vigueur en 2001, et ne pas dépasser les 14 chevaux fiscaux. Pour vous faire une idée très simple mais faussée, cela revient à plus ou moins 210 chevaux. N’hésitez pas à regarder votre carte grise pour connaître la puissance fiscale de votre véhicule (rubrique P6).

Où se procurer un boitier

Je vous ai cité plus haut un certain nombre de conditions mais il faut aussi garder à l’esprit que le boîtier doit être homologué et posé par un spécialiste agréé. Méfiez-vous donc des contrefaçons que l’on retrouve sur internet et évitez de confier la tâche au garagiste du coin.

Aujourd’hui on retrouve seulement 3 marques qui sont homologuées, à savoir : Biomotors, FlexFuel et ARM Engineering.

Et à quel prix ?

Un kit homologué coûte en moyenne 700€ dans lesquels on retrouve l’installation et dans certaines régions le changement de carte grise sera gratuit. De prime abord ça peut sembler un investissement sur lequel on ne gagnera pas grand chose mais attendez la suite !

Pourquoi passer au Bioéthanol ? 

Déjà, ça pollue moins, alors si vous avez une âme écolo le bioéthanol est votre carburant ! De plus comme je l’ai dit plus haut, c’est un carburant végétal, qu’on appelle aussi biocarburant, donc pas de pétrole. Et en plus ça permet de créer de l’emploi, il est important de dire que la France est le premier producteur européen de bioéthanol.

Illustration fabrication bioéthanol
Illustration fabrication bioéthanol | Source : Biomotors.fr

Selon la source ePURE (The European renewable ethanol association), comparé à de l’essence, le bioéthanol permettrait de réduire de 70% les émissions de gaz à effets de serre, les émissions de particules fines de 90%, les oxydes d’azote (NOx) de 30%, et le CO2 de 2 à 6%.

Bon c’est trop beau pour être vrai tout ça, je vous vois déjà dire que ça cache quelque chose… Et oui ça cache un petit quelque chose… Un véhicule roulant au bioéthanol consomme 25% de plus qu’un modèle essence. MAIS ! Vous voulez connaître le prix au litre ? 0,69€ ! Alors oui ça consomme 25% de plus, mais ça coûte 55% moins cher, on s’y retrouve non ? Et, je le répète, mais en plus ça pollue moins.

Des chiffres concrets

Pour un réservoir de 50 litres, c’est-à-dire celui d’une voiture citadine, un plein d’essence sans plomb 95 reviendrait à 77,5€ quand un plein de bioéthanol reviendrait à 34,5€. Vu comme ça, ça donne vraiment envie ! Diviser le prix de son plein par deux, ça ne se refuse pas… Mais comme je viens de le dire, en roulant au bioéthanol, le véhicule consomme 25% plus.

Prenons donc un véhicule roulant au sans plomb 95 avec une consommation de 6l/100km roulant 10000km/an. Sur une année, le coût en carburant serait de 930€, soit 77,5€ par mois.

En prenant en compte maintenant les 25% de consommation supplémentaire pour un même véhicule mais roulant au bioéthanol on obtient un coût annuel de 517€, soit 43€ par mois.

On voit très clairement que malgré la hausse de la consommation de 25%, le bioéthanol permet de belles économies qui permettent d’amortir le kit en 1 an et demi !

Où sont les stations ?

Au début je pensais que comme pour les voitures électriques, dès qu’il y a des économies de carburants à faire, il y a toujours un manque d’infrastructures compatibles… Et bien pour une fois ce n’est pas le cas ! On retrouve des stations pour le bioéthanol (ou superéthanol) un peu partout en France. Pour savoir s’il y en a une près de chez vous, je vous laisse cette carte interactive ici et cette image pour vous donner une idée de où les trouver généralement.

Répartition des station bioéthanol
Répartition des stations bioéthanol | Source : Largus.fr

Je ne sais pas vous, mais quand je vois ces chiffres je trouve que le bioéthanol est une excellente alternative aux autres carburants et je pense être prêt à passer le pas. D’autant plus que face à la hausse des prix des carburants, les régions envisagent des aides pour passer au bioéthanol.

Et vous ? Vous seriez prêt à changer votre pistolet d’épaule ? 

Pistolets dans une station de carburants
Pistolets dans une station de carburants… | Crédit Photo : 
Julien Massonnat

Roman Fougerolle

Votre commentaire

Suivez UXdrivers sur Twitter !

Recevez nos derniers articles par mail !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Vous voulez savoir qui se cache derrière UXdrivers ?

Suivez-nous !

Ne manquez plus nos articles en nous suivant sur nos différents réseaux sociaux.